Veuillez patienter...
coteaux du layon

Coteaux du Layon

Date de l'article :

Terroir et Climat propices

Le vignoble s'étend sur 27 communes, sur les coteaux bordant le Layon, un affluent de la rive gauche de la Loire. Il est implanté sur la partie sud-est du Massif armoricain, constitué principalement de schistes. Ces formations donnent des sols bruns peu profonds de couleur sombre et constituent l'Anjou noir. Les terroirs délimités correspondent à des situations de coteaux bien exposés et ventilés qui favorisent la précocité de la végétation et permettent l'obtention de vendanges surmûries.

La région est en zone tempérée, sous influence océanique. Ce climat se caractérise par des hivers doux et pluvieux, ainsi que par une faible amplitude thermique.

 

L’histoire du Coteaux du Layon

Les vins blancs du Layon ont donné à l’Anjou sa notoriété dès le Moyen-Âge. À partir de 1579, les négociants hollandais, qui commercent avec l’Europe du Nord, canalisent le Layon, et développent ces vins « pour la mer », compte tenu de leur aptitude à voyager et à supporter la taxe pour traverser la Bretagne jusqu’au port de Nantes.

Les Coteaux du Layon

Mystérieux et charmeurs, les Coteaux du Layon racontent l’alchimie entre les coteaux angevins, le Chenin et les vignerons. Vins à l’équilibre parfait, leur gourmandise suscite l’émotion et les moments festifs, pour ceux qui profitent de la vie et des plaisirs de la table. Ce vin se déguste à partir de trois ans de conservation. Il possède une senteur fruitée, provenant principalement de fruits à chair blanche comme la poire, la pâte de coing ou la pêche. Viennent ensuite des senteurs florales issues de fleurs blanches comme l’acacia ou la rose.

Des accords mets et vins d’exception

Il peut se déguster à l’apéritif avec le traditionnel et inratable Foie gras mais des accords plus surprenants se font aujourd’hui : saumon gravelax, chèvre frais, Saint-Jacques poêlées ou encore une poire rôtie au miel et au bleu.

 

En chiffres

Production annuelle : 40 000 hl sur 1 455 ha soit 5 333 000 bouteilles par an environ
Rendement annuel : 35 hl/ha
300 producteurs