Veuillez patienter...

Crémant de Loire

Élaborés tout au long de la Loire, le fleuve royal, de la Touraine à l’Anjou, les Crémants de Loire reflètent la diversité et la richesse des terroirs qu’ils traversent.

 

Terroir et Climat propices

De Cheverny, non loin de Blois, aux coteaux verdoyants de l’Anjou, le Val de Loire offre ainsi un beau panel de terroirs et de cépages, qui colorent la palette des vins ligériens. C’est sur ce vaste territoire, guidée par les doux méandres du fleuve, que s’étire l’AOC Crémant de Loire.

À l’ouest de l’appellation, l’influence conjuguée de l’océan et de la Loire offre une météo clémente, qui profite à la fois de la douceur océanique des températures, de l’ensoleillement des coteaux du sud de la Loire et d’une pluviométrie relativement faible – autour de 600 millimètres par an.

À partir des frontières de la Touraine, à l’approche de la région Centre, le climat se fait semi-continental, mais reste néanmoins protégé des grands froids comme des grosses chaleurs. Ces conditions climatiques sont particulièrement propices à la culture de la vigne et à la qualité des vins effervescents élaborés par les vignerons, forgeant ainsi la réputation du vignoble.

 

L’histoire du Crémant de Loire

Les rois de France ne s’étaient pas trompés en y implantant leurs châteaux : la vallée de la Loire est un endroit où il fait bon vivre. Implantée depuis plus de 2000 ans dans la région, grâce notamment au développement de nombreux monastères et abbayes, la culture de la vigne fait partie intégrante de cet art de vivre depuis des siècles. Les riches drapiers venus du nord utilisent la Loire pour s’approvisionner en vins blancs des Ponts-de-Cé, de Saumur ou de Vouvray. À cette époque, les bulles sont considérées comme un défaut. Le tournant s’amorce au 19e siècle avec l’élaboration des premiers vins de fines bulles, suite au constat de la capacité des vins de Saumur à développer une seconde fermentation. La production de ces vins de Loire se structure peu à peu avec la naissance d’importantes Maisons de négoce. L’AOC Crémant de Loire apparaîtra, elle, en 1975. Depuis la typicité de ce produit d’assemblage, fondée sur le chenin pour le blanc et le cabernet franc pour le rosé est reconnue.

 

Les Crémants de Loire

Le Crémant de Loire est un vin au nez aromatique et séduisant, très expressif. Avec une attaque vive mais élégante, c’est un vin d’une certaine complexité à la fin de bouche rafraîchissante.

Il contient généralement du chenin, un cépage reconnu pour sa fraîcheur et son acidité. Chaque Crémant de Loire exprime son terroir, puisqu’il se déploie sur toute la longueur de la vallée de la Loire. Le chenin exprime ces différents terroirs. La richesse des cépages et des assemblages permet une belle diversité de ces vins.

 

Des accords mets et vins d’exception

Particulièrement prisé en apéritif et dans tous les moments festifs, le Crémant de Loire offre aux amateurs leurs bulles haut de gamme. Il est très agréable avec une bouchée au fromage de chèvre ou un poisson poché, ou en dessert avec des fruits rouges ou jaunes bien confits, ainsi qu’avec des agrumes. On peut également apprécie le Crémant de Loire avec des plats asiatiques, des soupes, des consommés. La fraîcheur et les bulles apportent une dimension différente par rapport aux vins classiques. L’acidité d’un Crémant de Loire brut accentue les textures délicates, comme celle des fruits de mer. Un assemblage de chardonnay peut donner un vin plus gras et parfaitement s’accorder à un plat.

 

En chiffres

Production annuelle : 144 700 hl sur 2 210 ha soit 19 293 000 bouteilles par an environ
Rendement annuel : 74 hl/ha
320 producteurs